WFF_AFRIQUE_2022_SITE_1920x1080
WFF_AFRIQUE_2022_SITE_1920x1080

Les femmes africaines face au saut technologique

La technologie rythme l’évolution de l’économie mondiale ces dernières années. Sur le continent africain, le saut technologique observé il y a quinze ans –suite à l’avènement du Mobile Money- a imposé de nouveaux modes de fonctionnement aux entreprises, les obligeant à penser différemment leurs stratégies, leurs productions, leurs plans de développement et même leur organisation.
Les femmes africaines, devenues actrices majeures dans l’univers de l’entreprise –notamment par le biais de l’entrepreneuriat dont elles demeurent les championnes du monde avec un taux de 24%- prennent progressivement le virage de la transformation technologique.

Avec deux agendas précis (2030 des Nations Unies et 2063 de l’Union africaine), le continent court vers son développement, identifiant l’industrie comme une des priorités de l’Afrique, afin d’assurer une valeur ajoutée découlant de l’exploitation de ses nombreuses matières premières et un approvisionnement conséquent de sa population à la démographie galopante. L’examen minutieux de ce grand champ industriel montre que les industries traditionnelles, notamment celles portées par les femmes, peuvent souvent être les moins avancées dans cette élan technologique, alors que ce type d’industries nourrit en réalité toutes les autres. Quelles pistes pour emmener les industries traditionnelles portées par les femmes de saisir l’opportunité que représente la Tech ?
En parlant purement de technologie, les têtes d’affiches les plus en vue ne sont pas souvent des femmes. Bien que les startups innovantes africaines se soient décuplées au fil du temps, s’arrachant parfois les prix les plus prestigieux, très peu sont souvent des initiatives féminines. Et ce, alors qu’il existe de plus en plus de programmes visant à promouvoir le leadership féminin dans le monde de la
science en général et de la Tech en particulier. Comment inverser cette tendance ?
Par ailleurs, la diaspora entreprenante -devenue très présente dans la vie économique du continent-empreinte avec le secteur privé locale le train du développement. Quels apports concrets de ces
entrepreneures ?

Pour la deuxième édition du LTA Women Forum organisée cette année à l’occasion de la Journée internationale de femme africaine célébrée le 31 juillet, La Tribune Afrique choisit de faire le focus sur ces sujets, dans le but d’ouvrir des pistes de solutions qui contribueraient à ce que le potentiel des femmes serve davantage au développement du continent.

Euprasie Kouassi Yao, Présidente du Compendium pour les compétences féminines de Côte d’Ivoire & Conseillère spéciale du Président Alassane Ouattara chargée du genre

Abdoulaye TALL, Ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et moyennes entreprises de la République du Burkina Faso

Zeinabou Maidah, Présidente Directrice Générale de Niger-Lait SA 

Jean Michel Huet, Associé chez Bearingpoint 

Betu Tshiongo Wiederkehr, Fondatrice & CEO de Kumesu 

Adnane Ben Halima, Vice-Président en charge des relations publiques chez Huawei Northern Africa 

Mariam Hamadou Ali, Ministre de l’Economie Numérique et de l’Innovation de Djibouti

Christine Soro, Fondatrice et CEO de DigieWomen School

Charlotte Libog, Spécialiste en e-business, entrepreneure – Afrique Grenier du Monde

Edmonde Djiokeng, Directrice des relations publiques de Huawei CEMAC

Maria Hraoui, Fondatrice de Zelij,

Aïda Kandil, co-fondatrice de MyTindy,

Yasmine Jtioui, fondatrice de Jobwinwin,

Bola Bardet, Fondatrice et CEO de Susu.

Gisèle Szczyglak, PH.D Political Philosophy & CEO WLC Partners

Ministre de l’Economie Numérique et de l’Innovation de Djibouti

Fondatrice de Jobwinwin

Co-fondatrice de MyTindy

Présidente Directrice Générale de Niger-Lait SA

PH.D Political Philosophy & CEO WLC Partners

Présidente du Compendium pour les compétences féminines de Côte d'Ivoire & conseillère spéciale du Président Alassane Ouattara chargée du genre

Ministre du Développement industriel, du Commerce, de l'Artisanat et des Petites et moyennes entreprises de la République du Burkina Faso

Associé chez Bearingpoint

Fondatrice & CEO de Kumesu

Adnane BEN HALIMA - Vice President of Public Relations at Huawei Northern Africa

Fondatrice & CEO de DigieWomen School

Spécialiste en e-business, entrepreneure - Afrique Grenier du Monde

Directrice des relations publiques de Huawei CEMAC

Fondatrice de Zelij

Fondatrice & CEO de Susu

Un événement
En partenariat avec