MARDI 27 NOVEMBRE

8h45 — 9h00

Salle des fêtes / Ouverture

Jean-Christophe Tortora Président de La Tribune

Emmanuel GrégoirePremier adjoint à la Maire de Paris

9h00 — 9h30

Salle des fêtes / KEYNOTE - CLIMAT: Demain il sera trop tard

Bertrand Piccard Initiateur et Président de la Fondation Solar Impulse

9h30 — 10h30

Salle des fêtes / TABLE-RONDE - CLIMAT: Demain il sera trop tard

Evénements climatiques extrêmes, inondations, incendies…les signaux d’alarme se sont intensifiés ces dernières années et plus encore ces derniers mois, et un été 2018 émaillé d’épisodes caniculaires y compris dans les pays – et les villes – de l’hémisphère Nord. A l’approche de la prochaine Conférence sur le climat (COP24) de décembre prochain en Pologne), il apparaît que les pays respectant les engagements pris à Paris en décembre 2015 (COP21) sont très peu nombreux. Seulement trois Etats membres de l’UE, par exemple. Sans parler du retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris ou des positions du nouveau président brésilien, Or l’addition de ces engagements ne permettrait même pas de limiter à 2°C la hausse des températures par rapport à l’ère pré-industrielle. Et après 3 années de stagnation, les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse en 2017.

Corinne LepageAncienne ministre, Présidente du Mouvement des entrepreneurs de la nouvelle économie

Hervé Le TreutDirecteur de l'IPSL

Claire Nouvian Présidente et fondatrice de Bloom association

Serge Orru Conseiller auprès de la Maire de Paris

Lola VallejoDirectrice du programme climat à l'IDDRI

10h30 - 11h30

Salle des fêtes / Table-ronde - CO2: La guerre est déclarée, les villes en première ligne

Abritant plus de 50% de la population mondiale aujourd'hui et 75% en 2050, responsables de 70% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, les villes ont un poids significatif dans le changement climatique. Mais ce sont également elles qui, de par leur proximité avec leurs administrés et leur rôle dans la mise en œuvre des politiques en matière d'énergie, de bâtiments, de transports, etc. sont susceptibles d'actionner les leviers les plus efficaces pour assurer la transition vers une économie décarbonée. Dans les pays comme les Etats-Unis, les échelons infranationaux, villes en tête, ont adopté des positions d’autant plus volontaristes. En France (où elles concentrent 77% de la population et 67% des émissions), la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de 2015 élargit leurs responsabilités en matière d'énergie et de climat.

Jaume Barnada Responsable international de la Maire ajointe à l'écologie urbaine de Barcelone

Hervé MarroDirecteur Communications et Evénements du réseau C40 Cities

Michele Fioroni Adjoint Maire de Perouse en charge du développement économique local

Claire Roumet Directrice générale du Réseau Energy Cities

11h30 - 11h45

Salle des fêtes / KEYNOTE : L'urgence des villes décarbonées

Miguel Anxo Fernandez LoresMaire de Pontevedra

11h45 - 12h45

Salle des fêtes / Table-ronde - Comment financer la transition énergétique ?

Si on sait depuis le fameux rapport Stern de 2006 que face au changement climatique le coût de l’inaction serait encore supérieur, financer la transition écologique nécessitera d’importants investissements. Dégager ces montants implique d’infléchir à l’échelle mondiale les flux financiers vers une économie décarbonée, tout en les désinvestissant d’activités fortement émettrices telles que le charbon. Des outils spécifiques tels que les green bonds connaissent une forte croissance mais ne sont encore qu’une goutte d’eau dans la finance mondiale.

Pour la France, les besoins annuels sont estimés entre 45 et 60 milliards d’euros et devraient atteindre 50 à 70 milliards à partir de 2020. Les villes, qui revendiquent un rôle de chevilles ouvrières de cette transition, militent pour recevoir une partie des fonds qui y sont dédiés. En France, par exemple, elles revendiquent une partie des fonds européens, et demandent à recevoir une part des revenus de la contribution climat/énergie. Paris a créé il y a quelques mois un fonds d’investissement dédié.

Laurent Auguste Vice-président exécutif en charge de l'innovation de Veolia

Stéphanie Chrétien Associée chez Demeter

Emmanuel Grégoire Premier adjoint à la Maire de Paris

Anne Catherine Husson-Traore Directrice générale de Novethic

Piero Pelizzaro Chief Resilience Officer de la ville de Milan

Hadrien Hainaut Chef de projet - Finance, investissement et climat de l'I4CE

Pause déjeuner

14h00 - 14h15

Salle des fêtes / KEYNOTE

Karima DelliDéputée européenne, Présidente de la Commission Transports et Tourisme

14h15 - 15h00

Salle des fêtes / Table-ronde - MOBILITÉ: La juste place de la voiture en ville

Dans un contexte de congestion des centres-villes mais également de pollution exacerbée, les villes (mais pas seulement) veulent réviser la place de la voiture. Que ce soit l’opportunité de réserver des voies entières à une circulation piétonne, ou revoir les zones de stationnement afin de libérer de l’espace pour des trottoirs, elles doivent néanmoins trouver un point d’équilibre. Une circulation automobile reste nécessaire (pour les taxis et les véhicules de secours), mais également pour les artisans et les professionnels, ou tout simplement pour les particuliers sans accès aux mobilités alternatives

Bertrand AltmayerCo-fondateur de Marcel

Karima DelliDéputée européenne, Présidente de la Commission Transports et Tourisme

Caroline ParotPrésidente du directoire d'Europcar Mobility Group

Benoit SineauPDG de OuiCar

Salon Georges Bertrand / Table-ronde - Vive les emplois décarbonnés !

La transition écologique entraînera nécessairement une évolution en profondeur des métiers les plus demandés, et, donc, d’importants efforts de formation. Certains emplois seront détruits tandis que d’autres verront le jour. Selon la plupart des études, le solde sera positif et essentiellement composé d’emplois non délocalisables. L'Organisation Internationale du Travail (OIT) estime que, d'ici 2030, 24 millions d'emplois pourront être créés dans le monde grâce à l'économie verte. En France, l’Ademe évalue jusqu’à 800.000 le nombre d’emplois verts qui pourraient être créés d’ici à 2050.

Pierre LarrouturouHomme politique, Initiateur du Pacte Finance-Climat européen

Arnaud LeroyPrésident de l'ADEME

Myriam MaestroniPrésidente d'Économie d'Énergie

Lene OlsenSenior Programme and Operations Specialist - OIT

15h00 — 15h15

Salle des fêtes / KEYNOTE

Alexandre Droulers Responsable des Projets Mobilité chez Uber

15h00 - 15h15

Salon Georges Bertrand /KEYNOTE

Elsa Martayan Directrice de l'Observatoire mondial des villes pour la qualité de l'air

15h15 - 16h00

Salle des fêtes / Table-ronde - MOBILITÉ: Quel rôle pour la puissance publique face aux nouvelles formes de mobilité ?

Les nouvelles formes de mobilité sont autant de transformations du paysage urbain. Le développement des services en « free-floating » (sans borne de stationnement), pose un problème d’aménagement du territoire : des vélos, scooters et trottinettes garées au milieu du trottoir ou d’autres endroits tout aussi gênants. En outre, la fin d’Autolib a sonné la fin de la mobilité gérée par les municipalités. Celles-ci jouent désormais le rôle de régulateur, ce qui pose la question de la mission de service public naguère dévolue à Autolib. Les nouveaux acteurs répondront en effet à une logique de rentabilité. Quel équilibre, pour quelle efficacité sur le terrain et avec quelle qualité de prestations ? Ce sont autant de questions que pose ce nouveau modèle.

Isabelle Baraud-SerfatyFondatrice d'Ibicity

Pierre-Olivier DesmursManaging director mobilité et transport d'Accenture

Bertrand FleurosePrésident-directeur général de CityScoot

Alexandre Quintard KaigrePrésident fondateur de Cardinal

Christophe NajdovskiAdjoint à la Maire de Paris en charge des Transports

Eric SalomonDirecteur général d'Enedis Paris

Salon Georges Bertrand / Table-ronde - Comment accroître la résilience des villes ?

Qu’il s’agisse de chocs soudains (attentats, inondations…) ou de menaces plus chroniques (élévation de la température, et, pour les villes côtières, du niveau de la mer), les villes doivent s’armer pour faire face aux dangers qui les menacent. En particulier au changement climatique, auquel elles sont particulièrement vulnérables. De multiples pistes s’offrent à elles, notamment la végétalisation ou le recours à des matériaux permettent de limiter l’effet îlot de chaleur.

Laurent AugusteVice-président exécutif en charge de l’Innovation de Veolia

Bruno DervilleDirecteur Général Immobilier Résidentiel et des Régions de Vinci Immobilier

Héléne El AibaDirectrice Générale Adjointe Île de France du Pôle Promotion d'Icade

Noémie FompeyrineChargée de mission Résilience au Secrétariat Général de la Ville de Paris

Anne GiraultDirectrice générale de l'Agence Parisienne pour le Climat

Hugo MeunierFondateur de Merci Raymond

16h00 - 17h00

Salle des fêtes / Table-ronde - LOGISTIQUE: Décarboner le dernier kilomètre

Centre de la région la plus riche de France et d'Europe, Paris est logiquement la première destination des biens et des marchandises. Or leur acheminement se fait encore majoritairement par camion, provoquant congestion et pollution atmosphérique. Comment, dans ces conditions, peut-on améliorer le processus de livraison ? La Seine, la mobilité électrique, les engins de déplacement personnel, le vélo...sont-elles les seules solutions possibles ou doit-on et peut-on encore innover ?

Laetitia DablancDirectrice de Recherche IFSTTAR

Marianne LouradourDirectrice régionale Île-de-France de la Banque des territoires

Sophie PonsailleDirectrice des nouvelles mobilités de Renault

Catherine RivoallonPrésidente du conseil d'administration d'Haropa-Ports de Paris

Salon Georges Bertrand / Table-ronde - Made in City (Agriculture urbaine, Ré-industrialisation, Fablabs...)

Le transport de marchandises est l'une des sources majeures d'émissions de gaz à effet de serre des villes. Une solution voit le jour: la fabrication urbaine, d'aliments dans des potagers suspendus, d'objets via l'impression 3D ou la renaissance de l'artisanat, voire de services conçus pour remplacer les objets. Quel modèle économique pour ces initiatives? Et comment leur permettre de se pérenniser?

Isabelle DelannoyFondatrice et Dirigeante de DO Green

Vincent Guimasco-fondateur du Fab City Grand Paris

Marie DehaeneIngénieure agronome de Sous les fraises

Elisabeth LavilleFondatrice d'Utopies

Franckie TrichetAdjoint à la Maire de Nantes en charge de l'innovation et du numérique

17h00 - 18h00

Salle des fêtes / REMISE DES TROPHÉES STARTUPS ENEDIS

Salon Georges Bertrand / Un milliard de citadins, un million de défis : la ville intelligente africaine à la croisée des chemins

En 2050, les estimations les plus fiables estiment que le continent comptera près de 1 milliard 200 millions de citadins, majoritairement situés dans de grands ensembles urbains. Dans ce contexte de croissance rapide, comment s’assurer d’organiser les déplacements, la sécurité, le logement, l’approvisionnement, les communications ainsi que la durabilité de cette communauté qui représentera presque le double de l’Europe ? Transports, Infrastructures, Télécoms, transition climatique, services essentiels sont au cœur de cette plénière exceptionnelle dédiée à l’avenir de la smart city en Afrique.

Jean-Pierre Elong MbassiSecrétaire Général des Cités et Gouvernements Unis d’Afrique (UCLGA)

Patrice FonlladosaPrésident Afrique et moyen-orient chez Veolia et Président du MEDEF Afrique

Mohamed JouahriDirecteur général de Casablanca Events & Animation

Jean Michel HuetPartner, Bearing Point, auteur du "Digital en Afrique, les cinq sauts"

Honorable Issifou Kogui N'douroSenior Fellow, Ancien ministre d'Etat à la défense de la République du Bénin

Salon Georges Bertrand / Présentation de la Sélection Smart Africa

Prix network et mobilité

Prix local gov

Prix bâtiments innovants

Prix tech for good

RETROUVEZ LE PROGRAMME DU MERCREDI 28 NOVEMBRE EN CLIQUANT ICI