REVIVEZ L'EVENEMENT EN CLIQUANT ICI !

Présentation

La Tribune a organisé le 19 juin sa première édition du Sommet du Grand Paris. Tous les grands enjeux de la Région Île-de-France et de la métropole du Grand Paris ont été passés au crible : Grand Paris Express, CDG Express, JO 2024, développement des quartiers d'affaires (La Défense) et des territoires de demain (Plaine Commune, Saclay…). Deux ans après le Brexit, la région Capitale déploie ses ambitions de ville monde en matière d’attractivité, de transports et de mobilités, de logements et d’infrastructures. Ce nouveau rendez-vous a permis d'entendre et de rencontrer les principaux acteurs économiques, privés comme publics, du Grand Paris, débattre des défis du futur.

Édito

Le Grand Paris, qu’est-ce que c’est ? Paris et les départements de petite couronne ? La Métropole incluant Orly, Roissy et Saclay ? La région Capitale ? Sans attendre la décision présidentielle sur le périmètre et les compétences de chaque strate du Grand Paris réclamée à cor et à cri par les décideurs publics et privés, La Tribune vous invite à venir débattre avec celles et ceux qui agissent au quotidien pour affirmer cette ville-monde dans la compétition internationale.

Pour répondre à la question habituelle « quel numéro de téléphone ? » les différentes parties prenantes ont accepté de se mettre autour de la table et de discuter des solutions qu’elles apportent aux investisseurs étrangers comme des réponses qu’elles fournissent aux chefs d’entreprises français soucieux de s’exporter.

Car, dix ans après son lancement par Nicolas Sarkozy, tout semble sourire au Grand Paris : arrivée imminente de l’Agence bancaire européenne, Coupe du monde de rugby en 2023, Jeux olympiques et paralympiques en 2024… Mais quel que soit son périmètre, le Grand Paris ne pourra se faire sans ses habitants.

Aussi, le Grand Paris Express arrivera bien à destination, mais à des échéances parfois lointaines : 2024 pour la Seine-Saint-Denis, 2027 pour le plateau de Saclay, voire 2030 pour le Val-d’Oise et les Yvelines. En attendant, les élus locaux comme leurs concitoyens s’organisent tant bien que mal pour pallier ce déficit de mobilité.

Avec 60 000 nouveaux arrivants chaque année, le Grand Paris demeure par ailleurs le territoire le plus attractif de France, malgré une densité déjà parmi les plus fortes d’Europe. Comment va-t-on loger tous ces nouveaux grands-parisiens ? Les étudiants, les actifs, les retraités, les familles recomposées, monoparentales…

Ce chantier du siècle devra aussi respecter les impératifs écologiques et énergétiques qui s’imposent désormais à toutes et à tous. Le Grand Paris a-t-il pour autant les moyens financiers de ses ambitions vertes ?

Et si tout cela n’était en réalité qu’une question de cohésion des territoires ? Entre le cœur battant du Grand Paris qui concentre le meilleur de la mobilité ainsi que les emplois les plus qualifiés et sa grande couronne, qualifiée pudiquement de « zone dense », qui mêle l’enclavement et le « délit de code postal », ces inégalités ne peuvent être prises à la légère. Représentants des territoires viendront proposer des solutions, tant le Grand Paris peut et doit rester un atout pour la France.

En partenariat avec

                                         

 

                                 

 

Avec le soutien de