Roland Castro

Architecte chargé par le président de la République d'une mission de réflexion sur le Grand Paris

Après des études d’architecture à l’école des Beaux-Arts de Paris, Roland Castro, figure de Mai 1968, participe aux premières actions de contestation du système académique.  En 1983, il est nommé, par le Président de la République, chargé de mission auprès du Premier Ministre pour Banlieue 89 avec Michel Cantal-Dupart, et auteur du premier Grand Paris, puis en 1988, il est nommé délégué à la Rénovation des Banlieues.
S’enchainent des réalisations à la fois culturelles et de quartiers à vivre, le Musée international de la Bande Dessinée à Angoulême, la tour penchée de Sévenans, le Beffroi de Douchy-les-Mines, les grands projets de remodelage des quartiers de Lorient, de La Caravelle à Villeneuve-la-Garenne, Douchy-les-Mines, La Duchère à Lyon…. Dans tous les quartiers que Roland Castro a remodelés, il n’y a pas eu d’émeutes en 2005.
En 2007, il est lauréat de la consultation internationale sur le Grand Paris d’où découle de nombreuses réflexions sous la forme des « Chemins de l’Urbanité » dont le plus emblématique est la tour qui se construit à Aubervilliers, Habiter le ciel, un village vertical avec des jardins collectifs tous les quatre étages. L’urbanité et la topolitique sont le ciment de son projet d’un Grand Paris multipolaire, dans un territoire vingt fois plus grand que Paris. Cette vision de Paris en Grand, intense et agreste, autarcique énergétiquement est le fil conducteur de sa vie de poète urbain.
Auteur de « La Fabrique du Rêve » (2010) et « Il faut tout reconstruire » (2016), Edition de l’Archipel « J’affirme » (2005), Edition Sens & Tonka