Don’t _miss

Wire Festival

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam blandit hendrerit faucibus turpis dui.

<We_can_help/>

What are you looking for?

speaker_info

About The Speaker

Bruno AUBERT

Diplômé de l’ENSCI, Bruno Aubert est depuis 38 ans, un expert de l’innovation. Après avoir développé pendant 13 ans de nouveaux procédés de traitements de déchets dans l’industrie nucléaire, il a créé Occigerm, en 1996 pour industrialiser un procédé innovant de désinfection des déchets médicaux qu’il a vendu un peu partout dans le monde (US Navy, Hitachi Medical, Marine Française…). Il a ensuite été consultant auprès de grands groupes comme Bekaert pour développer un procédé de filtration des bio-aérosols dans les hôpitaux, puis a co-fondé Occipol puis EM Research Lab pour développer un procédé d’extraction de métaux (lourds, précieux…) sans effluents. En 2006 il crée Cairpol pour industrialiser un nouveau capteur miniature de pollution de l’air qui est largement utilisé dans le monde (USA, Mexique, Chili, Corée, Japon…) pour la surveillance, en réseaux autonomes et sans fils, des sites sensibles de centres de traitements de déchets (Véolia, Suez, Degremont, NASA, EPA, Total…). Une grave maladie le contraint de vendre Cairpol au leader mondial ENVEA en 2015 mais une stabilisation de son état lui permet de créer Solecooler en 2019 pour développer une semelle thermorégulée avec la seule énergie mécanique de nos propres pas et donc sans empreinte carbone.

Présentation de l'entreprise

Nom : Solecooler
Région : Occitanie
Catégorie : START
Secteur : Energie – Environnement

Solecooler a inventé un matériau souple alvéolaire qui produit de la chaleur et du froid, sur le principe de la pompe à chaleur, en récupérant directement l’énergie mécanique environnementale perdue, donc sans utiliser de batterie ni de produits chimiques.
La première application est une semelle que l’on insère dans les chaussures et qui exploite l’énergie de nos propres pas, permettant ainsi de garder les pieds au chaud en hiver ou au frais en été. Très fine (- de 6 mm) et très confortable, la semelle ExtreMWear se présente sous la forme de deux fines couches souples et élastiques : un côté génère du froid et l’autre, de la chaleur. Chaque couche possède des alvéoles remplies d’air qui sont reliées entre elles grâce à une petite tuyère. Lors de l’appui du pied sur le sol, la compression des alvéoles va comprimer l’air vers les alvéoles de l’autre couche via cette tuyère, ce qui va entraîner une élévation de température (comme lorsque l’on gonfle le pneu d’un vélo, la pompe s’échauffe à cause de l’air comprimé). Quand le pied se relève, l’air comprimé va, grâce à l’élasticité du matériau, se détendre et donc refroidir (comme lorsque l’on dégonfle un pneu de voiture même très chaud, l’air sort très froid). Le cycle se répète aussi longtemps que la personne court ou marche.
C’est la première fois que le principe du climatiseur réversible est appliqué à un matériau souple en utilisant l’énergie produite par la seule pression des pieds sur le sol. Ce dispositif de thermorégulation est une alternative aux produits déjà existants qui utilisent des batteries ou des produits chimiques, ont une durée de fonctionnement limitée à une ou deux heure(s) et génèrent des déchets.
La semelle ExtreMWear est destinée à tous ceux qui sont exposés à des conditions extrêmes toute la journée : sportifs, personnes travaillant dans le BTP ou dans des entrepôts frigorifiques, militaires, pompiers mais aussi chiens de secours ou de traîneaux.
Une étude réalisée début 2021 lors d’une course d’effort en environnement froid a montré que ces semelles thermorégulatrices permettent d’obtenir une température cutanée du pied supérieure de 3 à 3,3°C par rapport à une semelle traditionnelle.
D’autres applications sont envisagées pour le refroidissement des pneumatiques ou des sols dans les ERP.