Don’t _miss

Wire Festival

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nullam blandit hendrerit faucibus turpis dui.

<We_can_help/>

What are you looking for?

speaker_info

About The Speaker

Régis COAT

Régis Coat // Directeur de Projet & Président de TAXIRAIL SAS // Expert en mobilités (IdF Mobilités, SNCF Réseau, Pays d'Auray,...) // +20 ans d'expérience en pilotage de projets complexes (AREVA, RATP, THALES, SAFRAN, VINCI,...) // Lauréat de prix et concours (Véhicule Intelligent/Ville du futur/CG78,...).

Présentation de l'entreprise

Nom : TAXIRAIL SAS
Région : Bretagne / Pays de la Loire / Normandie / Centre Val de Loire
Catégorie : START
Secteur : Transport – Logistique

TAXIRAIL SAS est la structure économique en charge de la conception, promotion et commercialisation du train léger autonome TAXIRAIL™ et de ses services associés.
TAXIRAIL™ est un concept disruptif de train léger autonome (GOA4) qui change le paradigme en assurant service attractif et coût maîtrisé pour la collectivité pour les lignes de desserte fine du territoire (UIC 7/9), indispensables au service public et à l’aménagement du territoire mais structurellement déficitaires.
Ecologique (motorisation hybride éléctrique/H²), flexible (transport à la demande, platooning), sûr et confortable (essieux actifs), TAXIRAIL™ est une opportunité majeure pour les réseaux ferrés secondaires.
TAXIRAIL™ et son écosystème répondent à l’urgence sociale, économique et écologique ainsi qu’aux attentes des collectivités. En effet, le « mouvement des gilets jaunes », l’urgence climatique (rapport du GIEC) ainsi que les objectifs précis, ambitieux et mobilisateurs édictés par les COP successives ne cessent de mettre en exergue la pertinence de TAXIRAIL™ comme solution de report modal décarboné en zone rurale et péri-urbaine. TAXIRAIL™ est décliné en version fret/messagerie (2,5 t.).
De manière détaillée, les bénéfices sociétaux et environnementaux apportés par TAXIRAIL sont les suivants :
Mobilité décarbonée : Baisse de la mortalité par réduction de la pollution atmosphérique et respect des engagements nationaux relatifs aux accords de Paris
48.000 morts par an en France à cause de la pollution de l’air. La présence de particules fines contribue aux maladies cardiovasculaires, respiratoires, neurologiques et aux cancers. Conséquence : la pollution de l’air serait la troisième cause de décès évitables en France, après le tabac et l’alcool.
Exemple : Breauté / Port-Jérôme (Normandie) : 210000 voy./an soit une « économie » de 446 t de CO².
Sur cette même base, l’utilisation d’un service TAXIRAIL sur l’ensemble des 200 lignes UIC 7/9AV visées par le rapport Spinetta (02/2018) entrainerait une décarbonation de la mobilité de plus de 7 millions de tonnes annuelles de CO².
Report modal : Réduction de l’accidentologie
L’accident de la route est la troisième cause de mortalité violente, après les accidents de la vie courante et les suicides. C’est la première cause de mortalité dans la tranche d’âge des 15-30 ans. En 2017, la route a tué 3684 personnes et en a blessé 73384, dont 27732 ont été hospitalisées. Sur la base d’une évaluation du prix de la vie humaine d’un million d’euros, les économistes du transport évaluent le coût global de l’insécurité routière en France (coût des dommages matériels compris) à 25,4 milliards d’euros en 2017.
Mobilité Inclusive : Amélioration de la mobilité géographique, physique et sociale pour tous les publics, y compris les publics dits vulnérables
Nous pouvons identifier quatre typologies principales :
Les jeunes : Nécessités de déplacement pour aller étudier
Les actifs : Trajets pendulaires domicile/travail. En France, 7 millions de personnes en âge de travailler peuvent être touchées par des problèmes de mobilité. Plus de 10% des français ont refusé au moins une fois un emploi pour des problèmes de mobilité.
Les personnes handicapées : Accès adapté à la mobilité (PMR,…). Environ 12 millions de personnes de plus de 16 ans sont en situation de handicap ;
Les seniors : Accès à la mobilité pour les déplacements contraints (soins, administratifs,…) et non contraints (loisirs,…) Près de 30 % de la population aura plus de 60 ans en 2030.
Aménagement du territoire : Développement de l’attractivité sociale et économique des territoires et Réduction des « espaces en marge »
Le recours à l’automobile est indispensable dans les zones rurales et périurbaines.
Impact social et économique lié au coût du transport : Pour un ménage, posséder deux voitures représente un budget mensuel de 1200 €, soit possiblement 50% de leurs revenus salarié et l’augmentation des coûts du carburant pèse lourdement sur les budgets des ménages, souvent moins favorisés que dans les métropoles.
L’attractivité des territoires ruraux pour l’installation des ménages est également freinée par les obligations de transports et leurs coûts.
Pour les enjeux d’embauches et de vascularisation du tissu économique, l’attractivité des entreprises implantées dans ces territoires est obérée par l’absence de système de transports structurants et des coûts de déplacement induits pour les salariés.
Dans les zones rurales, la question des transports et de leurs modalités est également liée à la fermeture de certains services conduisant à des nécessités de déplacements.
Attente des populations et des territoires :
De nombreux contacts, attestés par des commandes publiques d’études, des lettres d’intérêt et des publications dans la presse et notamment la Presse Quotidienne Régionale permet d’attester de l’attente très forte de la population et des collectivités pour le train léger autonome TAXIRAIL.
Pour en savoir plus sur TAXIRAIL™,
• c’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=vfjnHCzJ02s (TAXIRAIL, le train léger autonome au service des territoires)
• et là : https://www.youtube.com/watch?v=u0jyVWeKil8 (TAXIRAIL, un concentré de technologie) ,
• encore là : https://www.youtube.com/watch?v=8NmGOrb9OZU (TAXIRAIL, un écosystème de mobilités)